Biodiversité: gestion écologique des espaces

L'Atelier Aubépine, lors d’une mise à projet où dans la transition de gestion de vos domaines et jardins, vous accompagne sur l’ensemble des étapes de mise en gestion écologique de vos différents espaces.

Qu’est-ce la Gestion Différenciée ? 

Fondée sur une diversification de la vocation des espaces, la Gestion Différenciée répond au besoin de mieux gérer le temps consacré à l’entretien et repose sur une adaptation des techniques de gestion à la vocation affectée de chaque espace. Celle- ci est basée sur l’usage et l’image du site, ainsi que sur ses richesses et ses potentialités écologiques.

Si certains espaces nécessitent un traitement horticole, d’autres peuvent bénéficier d’un caractère plus authentique grâce à l’adoption de modes de gestion basés sur des techniques douces, qui favorisent un entretien moins contraignant et plus respectueux de l’environnement.

 

Comment mettre en place la Gestion Différenciée ?

Mettre en place une Gestion Différenciée repose sur une classification appropriée des espaces selon leur situation, leur taille, leur image, leur intérêt écologique, leur usage ainsi que l’attente qu’ils suscitent. Cette classification permet de définir les objectifs de gestion pour chaque site, avec en face l’évaluation des moyens nécessaires et disponibles affectés à l’entretien (moyens humains, matériels, financiers…), en privilégiant des actions qui soient respectueuses de l’environnement et qui favorisent l’embellissement du cadre de vie et des paysages.

La Gestion Différenciée se distingue de la gestion traditionnelle par sa capacité à favoriser le retour de pratiques plus naturelles et à accompagner l’évolution spontanée des milieux, le tout selon un programme de suivi pluriannuel.

 

Comment réussir la mise en oeuvre de la Gestion Difféenciée ?

Classification de l’ensemble du patrimoine en gestion selon les critères d’usage (vocation, taille, fréquentation, accessibilité, contraintes de sécurité) et d’image.

 

Connaissance exacte du patrimoine naturel (faune, flore, habitats), des exigences écologiques, du dynamisme et des potentialités du/des écosystèmes

 

Etablissement de protocoles de gestion adaptés aux types de milieux. Mise en place d’un plan de formation pour les intervenants, techniciens et responsables.

 

Elaboration d’une communication adaptée et efficace si besoin.

3775a1b9-f334-49ec-9b3d-b833bd0718bc.jpg
64ddad48-e315-4a52-a241-111ec6a16779.jpg
4d210ab7-8cb7-4158-9d19-62ee7c96af56.jpg
273e4291-d5dc-48f3-857f-7e95659d309c.jpg